BLB Tourisme et les croisières

Bénédicte Le Brun Fondatrice de l'agence de tourisme et de voyages BLB Tourisme dans le MorbihanBénédicte Le Brun gérante de l’agence réceptive BLB Tourisme revient sur l’accueil des croisiéristes dans un article de la rédaction du Télégramme repris dans mer et marine

….

Incontournable Mont Saint-Michel

La visite du Mont-Saint-Michel est l’excursion la plus prisée des croisiéristes qui mettent pied à terre en Bretagne. Ainsi, en moyenne, un quart des passagers qui débarquent à Saint-Malo se rendent sur le prestigieux site normand, en général pour une demi-journée. « Le fait qu’il soit classé au Patrimoine mondial de l’Unesco en fait un lieu incontournable, d’où l’importance d’obtenir ce classement pour les mégalithes de Carnac. C’est essentiel pour le développement touristique de la Bretagne », souligne Bénédicte Le Brun, qui dirige, à Auray, l’agence BLB. Son agence est spécialisée dans le tourisme réceptif. Elle s’occupe de l’accueil des paquebots de croisière qui font escale entre La Rochelle et Dunkerque. « Nous sommes chargés d’organiser les excursions permettant aux croisiéristes de découvrir notre belle région lors de leurs escales, et de faire en sorte que le peu de temps qu’ils passent sur le sol français se déroule au mieux pour qu’ils aient envie d’y revenir. Pour cela, il nous faut de bons guides, parfaitement bilingues, et des prestations de grande qualité », juge cette professionnelle chevronnée.

Un accueil complexe

Cette mission n’est pas forcément de tout repos. « Le marché est fluctuant. Nous sommes tributaires de facteurs que nous ne maîtrisons pas. Un coup de vent, par exemple, et l’escale prévue depuis de longs mois est annulée. » Ce n’est pas la seule particularité de cette forme de tourisme. L’accueil d’un navire de croisière est complexe. C’est un grand nombre de personnes qui débarquent en même temps, qui restent à terre une durée limitée et auxquelles il faut rendre des services de différentes natures : informations, transport, activités en tout genre… « En général, les croisiéristes dorment à bord. Il n’y a donc pas d’hébergement à prévoir. Les escales durent une journée. Le bateau arrive par exemple à 8 h et repart à 18 h. Il faut s’adapter », confie Bénédicte Le Brun.

….

Découvrez l’ensemble de l’article sur http://www.meretmarine.com/fr/content/la-croisiere-samarre-en-bretagne

 

Commentaires et Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *